Contenu| Navigation profondeur|Navigation transversale|

Un passé culinaire

Mélanie Rouat - un passé culinaire

Riec-sur-Bélon est connue pour l’histoire culinaire de Mélanie Rouat. En effet, le restaurant de Mélanie a eu un succès fou auprès de nombreuses célébrités qui ont apprécié la cuisine de Mélanie, devenue aubergiste au bourg.

Née en 1877, à Riec-sur-Bélon, Mélanie travaille à la ferme familiale jusqu’à son mariage avec Louis Rouat. En 1904, elle ouvre dans le centre bourg une épicerie-mercerie.

Son parcours est exceptionnel

Veuve à 36 ans, elle élève ses six enfants, agrandit son « café-épicerie-mercerie-graines », ouvre un restaurant qui très vite va acquérir une grande renommée (le Tout Paris en parle) Face à ce succès, Mélanie entreprend des travaux, achète la maison mitoyenne, y aménage une nouvelle salle de restauration au rez-de-chaussée et des chambres d’hôtel à l’étage. Mélanie fait construire la salle dite « du jardin » (100 couverts), installe des tables et chaises en extérieur et crée un agréable jardin. Le succès est rapide : Mélanie accueille des artistes, hommes politiques… les touristes affluent. En 1922, des artistes parisiens en tournée dans le Finistère font escale à Riec-sur-Bélon à l’heure du déjeuner. Ne trouvant pas de restaurant, ils s’adressent à l’épicière qui accepte de leur préparer un repas improvisé. Lors d’une deuxième rencontre, qui s’avéra être un véritable festin, ils lui conseillèrent d’ouvrir un restaurant, lui promettant d’en faire la publicité autour d’eux.

Mélanie se lance et régale les gastronomes qu’elle reçoit avec chaleur, dans la plus grande simplicité. Son homard et sa timbale de fruits de mer ont conquis de nombreuses personnalités, telles Vincent Auriol, Colette, René Coty, Edouard Herriot, Georges Pompidou, Curnonsky (prince des gastronomes) et beaucoup d’autres.

Chez Mélanie, l’histoire d’une famille

L’histoire du restaurant Mélanie s’inscrit dans un contexte familial très fort : un de ses fils et ses filles travaillent en salle et en cuisine… un autre s’occupe des parcs à huîtres… Sa fille Marie qui prendra la suite obtiendra deux étoiles au Michelin.

Son histoire est liée à celle de l’huître de Belon

Jeune mariée, Mélanie est employée dans l’exploitation ostréicole chez de Solminihac. Puis installée au bourg dans son épicerie, Mélanie se lance dans la production d’huîtres ; elle exploite des parcs au port du Bélon. Elle vend ses huîtres en gros et au détail.

Avec Mélanie « Riec-sur-Bélon était devenu un paradis gastronomique ». On doit à Mélanie un certain nombre de recettes : homard à la crème, palourdes de Bélon grillées, coquilles Saint-Jacques « Mélanie »… Couverture livre Mélanie
Mélanie incarne une cuisine relativement simple : « une cuisine de chez nous… une cuisine comme la faisaient ma mère et ma grand-mère ». Sa grande renommée perdure jusqu’à nos jours. En 1993, l’Académie des Mères Cuisinières célèbre encore Mélanie en créant le Trophée « Mélanie Rouat ».

Aujourd’hui encore des restaurants gastronomiques rendent hommage à Mélanie : par exemple le restaurant Jules Verne à Quiberon propose un « homard cuisiné en hommage à Mélanie Rouat » et un restaurateur New-Yorkais a récemment pris contact avec les héritiers de la famille afin de recueillir des recettes.

A decouvrir...

>

Quelques recettes

Flan d’avoine "Mélanie, Palourdes farcies "Mélanie", Homard "Mélanie", Gâteau breton "Mélanie", et bien d’autres gourmandises (source : Association Riec, Mémoire et Avenir)…
lire la suite
 
 
 
| accueil | contact | plan du site | mentions légales | accessibilité ([]+0) | Suivre la vie du site
Conception notre-ville.netconception, realisation de sites web pour les villes, mairies, collectivites locales